La stop motion, qu’est-ce que c’est ?

Bonjour à tous,

Avec la sortie récente de Isle of dogs de Wes Anderson, j’ai eu envie d’écrire un article un peu plus théorique sur la Stop Motion, afin de vous en expliquer le principe et de vous présenter quelques cinéastes pratiquant cette animation.

Stop-motion1

La Stop Motion, qu’est-ce que c’est ?

Le Stop Motion, aussi appelée animation en volume, est une technique d’animation image par image crée avec des objets ou des marionnettes. On crée du mouvement en bougeant peu à peu la marionnette d’une image à l’autre. Ce type d’animation est donc filmée contrairement aux dessins animés qui sont faits sur logiciels.

Un peu d’histoire

Les débuts du cinéma de manière globale ont été du cinéma d’animation. En effet, dès la fin du 19ème siècle, diverses inventions permettent de donner l’illusion de mouvements d’un dessin comme par exemple le Folioscope ou le Praxinoscope. Quelques années plus tard, le James S. Blackton crée le premier dessin animé sur support photographique. Celui-ci dessinait un petit personnage à la craie et utilisait la technique du stop motion en l’effaçant et le redessinant un peu plus loin pour lui donner du mouvement. Cette technique progresse au fur et à mesure, jusqu’à ce qu’on utilise des objets et marionnettes. Certains films utilisent cette méthode en guise d’effets spéciaux. C’est le cas de King Kong de Merian Cooper (1933)ou de la trilogie Star Wars par exemple, qui utilise également cette méthode pour quelques séquences, notamment pour animer les véhicules AT-AT.

Des difficultés et inconvénients

Cette technique d’animation est très longue et fastidieuse. En effet, ici on ne filme pas le mouvement en temps réel, on le crée en bougeant les personnages à chaque image. Sachant qu’il y a 24 images par secondes, c’est évident que ça prend énormément de temps. D’autant plus qu’il faut adapter chaque mouvement, chaque expression de visage des personnages. Pour vous donner une idée du temps que ça prend, en une semaine de tournage pour L’ile aux chiens l’équipe avait 12 secondes de film. Ne parlons pas du temps nécessaire en préparation du tournage : création des décors et des personnages, création du storyboard etc.

Il y a également quelques limites à cette technique. En effet, certains mouvements et effets restent très compliqué voir impossibles ou sont peu réalistes. Par exemple, les scènes manquent parfois de fluidité et de réalisme et sont un peu saccadées lorsqu’elles montrent des personnages effectuant des gestes rapides.

dd49956f78c2e35f8f2bcea72989be1e.jpg

Les classiques de l’animation en stop motion

Au-delà de l’utilisation du stop motion pour faire des effets spéciaux, certains films sont bien évidemment entièrement en stop motion. Parmi les réalisateurs adeptes de cette technique, on compte surtout Tim Burton (L’Etrange Noel de Mr Jack, Les noces funèbres, Frankenweenie, Vincent), Nick Park ( Chicken Run, Wallace et Gromit, Shaun le mouton), Henry Selick (Jack et la pêche géante, Coraline) et Wes Anderson (Fantastic Mr Fox, L’ile aux chiens). Je vous conseille donc de les voir si ce n’est pas déjà fait.

Ces réalisateurs utilisent différentes méthodes de créations de leurs personnages que je pourrais développer dans un autre article si ça vous intéresse.

La stop motion permet à ces réalisateurs d’exprimer leur créativité tout en ayant une esthétique vraiment particulière, en 3D.

Pour finir, voici deux clips que j’ai apprécié qui utilise le stop motion :

N’hésitez pas à donner votre avis en commentaire, ça m’intéresse et m’aide à progresser.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s