Romans Graphique: Des femmes fortes et une métamorphe

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je viens vous parler de deux romans graphiques que j’ai trouvé à la bibliothèque: Culottées tome 1 de Pénélope Bagieu aux éditions Gallimard et Nimona de Noelle Stevenson aux éditions Dargaud.

20180624_132829[1].jpg

Culottées de Pénélope Bagieu:

Résumé: Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gynécologue ou impératrice. Pénélope Bagieu dresse le portrait de quinze femmes combattantes et hors normes qui ont bravé la pression sociale de leur époque et inventé leur destin.

Prix: 19.50 euros

Mon avis: J’ai été agréablement surprise par ce roman graphique. Les dessins sont bien faits, les illustrations de fin de portraits sont magnifiques et poétiques et l’oeuvre en général est très bien réussie aussi bien dans le fond que dans la forme. Pénélope Bagieu nous présente de petites biographies de femmes fortes qui ont marqué l’histoire et surtout qui ont su se démarquer, faire ce qu’elles voulaient et réussir leurs projets. C’est une oeuvre inspirante et vraiment intéressante !

20180624_132936[1]

Nimona de Noelle Stevenson:

Résumé: Nimona, une superhéroïne pas comme les autres : un récit fantastique sorti tout droit de l’imaginaire déjanté de Noëlle Stevenson.

Nimona est une jeune fille impétueuse qui a le chic pour la bagarre, les plans diaboliques et le chaos en règle générale. Elle a le don de changer d’apparence, ça aide (surtout quand elle se transforme en dragon) ! Lord Ballister Blackheart est l’homme le plus célèbre du royaume : cantonné dans le rôle de méchant, il veut rétablir la vérité et prouver à tous que sir Goldenloin et ses potes du ministère ne sont pas les héros qu’on croit. Ensemble, ils mènent une vendetta impitoyable.

Prix: 19.99 euros

Mon avis: J’ai beaucoup apprécié l’entremêlement de la fantasy et de la SF qui passe très bien. En ce qui concerne l’histoire, les deux personnages principaux sont attachants et leur duo surprenant a un développement assez intéressant. J’ai adoré le concept de l’héroine métamorphe qui n’en fait qu’à sa tête et dont on apprend plus au fur et à mesure. Quant aux dessins, ils sont simples, comme la colorisation, mais bien réalisés et clairs.

20180624_132906[1]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s