You: quand le coup de foudre vire à l’obsession

You

Réalisateurs : Greg Berlanti, Sera Gamble
Avec : Penn Badgley, Elizabeth Lail
Date : Décembre 2018
Série Netflix

AAAABQOStyIDvHDq6vL-mTb5rvvPac7M7-WFImGTYrRWp22QdaZh4trr5f7KhFe4sypi8JtQdfsZBvdxC2CvYZEe6h7lzCiGvD_uMuGsUiPlTtMXuGIkmzx4pxKg8QJuPS7H-RVuS_e_JA.jpg

Imaginez que depuis des jours, voir des semaines, vous êtes suivi.e par quelqu’un qui peu à peu en sait plus sur vous que vos proches. Flippant non ? C’est le cas de Beck, une étudiante qui se fait stalker par Joe, un libraire persuadé qu’ils sont faits l’un pour l’autre alors qu’il ne la connaît pas. Ce dernier est le personnage principal de la série, nous permettant ainsi de comprendre son fonctionnement et de nous attacher à lui et son air charmeur malgré son côté terriblement sociopathe. Son esprit malsain le pousse nous seulement à épier Beck mais aussi à lui voler son téléphone, à provoquer des rencontres et des événements pour l’attirer à lui, allant jusqu’à éliminer ceux qui se tiennent entre eux. Les deux premiers épisodes sont ceux qui illustrent le mieux cela. La jeune femme nous apparaît comme une pauvre innocente sans défense (Mais peu pudique visiblement. Mh, Beck, connais-tu l’existence des rideaux ?) et le héros comme un prédateur prêt à attaquer sa cible. Il se fait passer pour le Prince Charmant, doux, attentionné, toujours là pour voler au secours de sa dame. Elle tombe donc sous le charme rapidement – trop rapidement.

Cette série à quelque chose de fascinant, d’hypnotisant. Est-ce la curiosité malsaine ou l’attachement pour ce personnage tout aussi vicieux qui nous pousse à continuer la série ? J’aurais apprécié que Beck tombe moins rapidement dans ses griffes mais heureusement les réalisateurs parviennent à créer toujours plus d’obstacles entre Beck et Joe même durant leur relation. Le côté obsessionnel de Joe est vraiment bien mis en avant, notamment par le biais d’une très bonne voix off, nous plaçant encore plus proche de lui. L’ambiance est également très sympathique. On trouve également une critique des technologies, des réseaux sociaux et autres moyens de communication comme on peut le trouver dans Black Mirror (en bien moins sombre, mais du coup plus accessible).

Malheureusement il y a de nombreux petits éléments qui m’ont dérangés pendant le visionnage de cette série, même si j’avoue avoir vraiment apprécié la regarder. Les acteurs sont excellents mais les personnages sont malheureusement extrêmement stéréotypés et ces clichés ne sont jamais déconstruits. A plusieurs moments lors du « stalking » de Beck, Joe précise qu’elle est naïve, on comprend rapidement qu’elle n’est pas la plus intelligente et qu’elle est entourée de filles narcissiques et ennuyeuse, alors pourquoi la choisir elle ? Par la suite, on comprend que ce n’est pas la première fois que Joe agit comme ça, alors pourquoi est-il si étourdis et mauvais. Laisser ses empreintes, son ADN et toutes les preuves possibles sur un lieu particulier, c’est de l’amateurisme et peu réfléchis !

J’aurais apprécié que la série pousse beaucoup plus le vice, quitte à devenir un peu plus trash et à beaucoup moins s’arrêter sur l’aspect un peu mièvre de la relation entre Joe et Beck lorsque tout va bien. You est une belle découverte que j’ai appréciée mais qui aurait vraiment dû être plus poussée. Heureusement, la saison 1 se termine sur un événement intriguant et ayant du potentiel. J’espère donc que la saison 2 ira plus loin et développera d’autres choses.

Et vous, avez-vous vu la série ? Qu’en avez-vous pensé ?

4 réflexions sur “You: quand le coup de foudre vire à l’obsession

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s