Le parfum: une série à la hauteur du roman ?

Bonjour à tous,

Vous ais-je déjà parlé du roman que j’aime le plus au monde, pour son personnage nuancé et original, pour son intrigue forte et passionnante et pour son aspect très sensitif, appuyant beaucoup sur la description des odeurs allant jusqu’à vous les faire imaginer ? Le Parfum de Patrick Suskind est pour moi un chef d’œuvre, que j’aime relire de temps en temps et dont j’ai adoré l’adaptation de Tim Tykwer. Il va sans dire que lorsque j’ai appris que Netflix préparait une série dessus, je trépignais d’impatience. J’ai mis quelques temps avant de pouvoir mettre un mot sur ce que je pense de cette série tant j’étais partagée entre diverses émotions.

LE PARFUM

De : Philip Kadelbach
Date : 2018
Genre : Thriller, Policier, Drame
Série Netflix

le-parfum-série-netflix

Synopsis :

Six adolescents pensionnaires se lient d’amitié autour d’une passion commune pour le parfum. Lorsque, des années plus tard, l’un d’entre eux est violemment assassiné, de troublants secrets sont mis à jour tandis que la police enquête sur chacun des membres du groupe.

Mon avis :

        Je vous préviens dès maintenant: ne vous attendez pas à une adaptation du roman. Bien que le réalisateur s’en inspire fortement, il parvient à le moderniser et lui apporter de la nouveauté. Un des aspects qui me plaît le plus dans le roman et le film, c’est l’aspect très sensitif mis en avant. L’auteur et le réalisateur de ces œuvres parviennent véritablement à nous faire imaginer toutes les odeurs par le biais de descriptions détaillées, de gros plans et de sons mis en exergue. L’absence de cet aspect dans la série m’a tout d’abord vraiment frustré. Passé cette amertume, je me suis focalisée sur l’intrigue, les personnages et l’aspect technique qui m’ont bien rassuré.

Le gros point positif de cette série, ce sont les personnages. Ceux si sont bien développés et surtout nuancés et aux motivations très claires. L’identification est ainsi bien plus aisée qu’avec Jean Baptiste Grenouille de l’œuvre originale. Ici, bien que la plupart des ambitions des personnages soient assez égoïstes, on les comprends aisément notamment grâce aux flash back permettant de contextualiser et comprendre leur fonctionnement, leur passé et la raison de leurs actes. C’est d’autant plus touchants que les acteurs jouent très bien et sont très convaincants. J’ai adoré les personnages qui sont tous très différents, nuancés, avec tous une part de vice mêlé à une grande sensibilité. Visuellement la série n’est pas incroyable mais les personnages se suffisent à eux-même, tout comme l’intrigue qui nous tient en haleine pendant toute la saison 1. La série appuie bien plus sur l’aspect psychologique des personnages que dans le roman dont elle est inspirée, en faisant ainsi une série policière. Les deux œuvres sont finalement très différentes malgré les points communs et j’ai vraiment apprécié la série malgré ses défauts. C’est très intéressant de voir ce qui a pu être fait à partir du roman, à quel point cela à été modernisé, quelque peu modifié tout en gardant les idées principales. Si l’aspect sensitif avait été ajouté à cela, la série en aurait été encore meilleure.

parfum-online1

3 réflexions sur “Le parfum: une série à la hauteur du roman ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s