[Critique] Paris est à nous

PARIS EST A NOUS

Réalisatrice: Elizabeth Vogler
Avec: Noémie Schmidt, Grégoire Isvarine
Date: 2019
Netflix

Paris-est-à-Nous

Synopsis:

Anna rencontre Greg à une soirée. Ils se rapprochent, se dévoilent l’un à l’autre. Un an plus tard, Greg part travailler à Barcelone. Anna décide de le rejoindre. Elle rate son vol. L’avion s’écrase. Prise dans le vertige d’une mort évitée de peu, elle s’éloigne de la réalité et du présent. Alors que son couple se désagrège, Paris devient le miroir de sa détresse.

Mon avis:

       Il semblerait qu’il y ait un mouvement de cinéma émergeant en France suite aux attentats de ces dernières années. En effet, je vous avais notamment parlé du documentaire L’époque, présenté par son réalisateur au festival d’Angers, dans lequel il interviewait pendant 3 ans des jeunes sur leurs rêves et leurs peurs suite aux attentats. Tout comme l’Epoque, Paris est à nous a été tourné pendant 3 ans en France pendant et après les attentats.

Les premières annonces du film, peu après les attentats, donnaient vraiment envie et c’est ce qui m’a fait suivre la progression du film sur les réseaux sociaux jusqu’à apprendre sa diffusion sur Netflix. Le postulat de départ est très intéressant: des jeunes touchés par les attentats ont en partie improvisé un film qu’ils ont écrit peu à peu à la même période que le tournage. Certaines scènes ont été tourné pendant les attentats et lors des réunions d’hommages aux victimes ayant eu lieu à Paris. On suit alors le personnage d’Anna tombant amoureuse de Greg. Or, elle rate l’avion qui devait les emmener à Barcelone. Celui-ci s’écrase. Les attentats, la peur et la détresse qui en découle deviennent alors le reflet de ce qu’elle ressent. Il n’y a pas à dire, l’idée est bien trouvée, bien qu’un peu individualiste puisqu’on réduit la détresse et la peur de milliers de personne à celle du personnage féminin (ré)agissant un peu égoïstement.

Les acteurs sont très bons et les images très belles mais les dialogues rappelant un slam à la Fauve desservent un peu le propos tant ils sont caricaturaux et parfois légèrement risibles. C’est plutôt dommage, le film avait un bon potentiel. J’ai été émue à certains moment du film mais je ne saurais même pas dire si c’est en raison des plans tournés lors des attentats ou si c’est lié à la détresse de l’héroïne par rapport à cet amour perdu. Plutôt rare que je ne sache pas mettre le doigt sur la source de mes émotions et ça relève un point important: le film bien qu’il soit plein de bonnes intentions a tendance à s’écouter parler et à s’embrouiller, le rendant plus qu’oubliable.

Vraiment dommage que ce si bon projet ne soit pas à la hauteur de ce qu’il aurait pu être. En revanche je suis intriguée: y aura-t-il encore plus de films post-attentats écrits et réalisés par la jeunesse émue et chamboulée par ces événements et qui souhaitent s’adresser aux jeunes, les pousser à profiter de la vie et à se battre ?

5 réflexions sur “[Critique] Paris est à nous

  1. La culture dans tous ses états dit :

    Une belle critique et l’affiche est superbe. Dommage que les dialogues ne soient pas à la hauteur.. Je pense vraiment qu’il y aura un avant et un après 13 novembre 2015 pour nous Français.. comme il y a eu un avant et un après 11 septembre 2001 pour les Américains. J’adorerais que des réalisateurs se saisissent de cette histoire pour mieux comprendre ce qui c’est passé. Excellente soirée Amandine 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s