[Chronique] The Promised Neverland T5 à 7

Bonjour à tous,

Après ma critique des tomes 3 et 4 de The promised Neverland, je me suis empressée d’acheter les tomes suivants. J’ai attendu la sortie du 7 pour sortir cette critique, mettant à jour mon avis sur la série.

Je suis de plus en plus attachée à la série et j’avoue avoir été surprise plus d’une fois pendant la lecture de ces trois dernier tomes. Le tome 5 pour commencer, est un condensé de tension et d’action. Les enfants mettent enfin leur plan à exécution. Leur idée n’est pas sans risque et il y a de nombreux dangers et obstacles qui ponctuent leur route, rendant l’histoire bien plus intéressante. On apprend des choses très intéressantes sur certains personnages, notamment celui de « Maman » qui gagne encore plus en profondeur et parvient encore à nous surprendre. Ce que j’apprécie également beaucoup avec cette série c’est que l’auteur n’hésite pas à sacrifier des personnages, à les affaiblir et à apporter de réels enjeux afin de susciter chez le lecteur une réelle peur pour les personnages auxquels on s’attache très rapidement.

Le tome 6 en revanche m’a un peu moins plu. Bien qu’on découvre que l’environnement extérieure de la ferme est bien plus terrible que prévu, j’ai trouvé que ce tome manquait étonnamment d’un peu de tension et d’enjeux. On découvre de nouveaux personnages qui ne sont finalement que passagers puisqu’on s’en sépare à la fin du tome. Leur présence est cependant bien utile aux personnages pour apprendre les rudiments de la survie. A mon sens, ce tome sert surtout à répondre à un certains nombre de questions sur les personnages, sur les démons, sur la ferme etc. Le but est également d’amorcer la suite des événements et la recherche du fameux Minerva. J’ai donc été un peu déçu de ce tome-ci mais j’apprécie la tournure que prenne les événements et les réponses que l’on obtient au fur et à mesure.

Le tome 7 en revanche est un coup de coeur, au même titre que le 5. En effet, nous voilà replongés dans la tension et l’horreur et de nombreuses questions s’offrent encore à nous. Un nouveau personnage fait surface et il semble loin d’apprécier l’existence des enfants. J’ai cependant énormément apprécié ce personnage que j’ai trouvé très charismatique et bien écrit tout en restant très mystérieux. Sa présence et son ambiguité, tout comme le questionnement autour de son passé apporte beaucoup de possibilités pour les futurs tomes qui risquent d’être fort intéressants et qui, je le pense, ne manqueront pas de retournement de situation, surtout au vue de cette fin de tome.

Vous l’aurez compris, The Promised Neverland est toujours autant un coup de coeur. J’adore la côté très sombre de la série, la richesse des personnages, les dessins, l’histoire et les différentes morales de celle-ci. Cette série est très prometteuse et j’ai vraiment hâte de découvrir la suite.

4 réflexions sur “[Chronique] The Promised Neverland T5 à 7

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s