[Roman] Les morts ne pleurent pas de Eve Ruby Lenn

Les morts ne pleurent pas

Auteure: Eve Ruby Lenn

20190707_120640.jpg

Synopsis:

Londres, décembre 1843.
Le corps d’une deuxième femme vient d’être découvert. Scotland Yard se retrouve dans l’impasse, alors que les crimes se poursuivent. Pour faire avancer cette enquête complexe, l’inspecteur Dorian Griffith en appelle au Dr Johnstone, un expert médico-légal confirmé qui dirige une entreprise de pompes funèbres.

Mon avis:

    Tout d’abord un grand merci à Eve Ruby Lenn qui m’a gentiment envoyé son roman dédicacé afin que je le découvre et le chronique.

Le résumé m’intriguait beaucoup. J’ai tout de suite rapproché cette histoire à Jack l’éventreur et aux nombreuses oeuvres qui s’en sont inspirées. J’aime beaucoup les romans policiers et les oeuvres autours des serial killer, je partais donc avec un très bon a priori sur le roman.

J’y ai découvert une histoire mettant en scène un coroner, Dr Johnstone, sa fille Trinity travaillant à ses côtés et bien entendu l’inspecteur Griffith. Contre toute attente, le récit ne s’articule pas autour de ce dernier mais bien autour de la jeune Trinity. Cette heroïne semble bien en dehors des accords de son père et de Griffith et de l’enquête et pourtant c’est en quelque sorte l’engrenage principal. Elle est le maillon unissant tous les personnages, et leur permettant de s’unir, notamment entre son père et Griffith, ce dernier développant très vite des sentiments pour elle.

Le background de la jeune fille, à l’instar de celui de Griffith, sont très sombres et les quelques paragraphes contant les événements tragiques qu’ils ont vécus sont très émouvants, apportant tout de suite de la profondeur aux personnages. Ces éléments sont si intéressants qu’ils auraient même mérités d’être un peu plus creusés selon moi. L’avantage est que cela crée de la compassion pour le personnage mais qu’en même temps on le pose en potentiel suspect des crimes. En effet, n’auraient-ils pas pu faire tout cela par vengeance ?

Les personnages sont globalement très bien écrits et loin d’être manichéens. Les révélations ponctuant le roman remettent d’ailleurs en cause la notion de bien et de mal et notre vision du serial killer et des meurtres mis en scène.

J’ai également découvert à travers cette lecture, l’écriture simple mais efficace de l’auteure. Cependant, si je dois relever un point négatif, c’est que j’aurais apprécié qu’il y ait plus de rythme. En effet, malgré que le roman se lise très vite (250 pages environ, il y a parfois quelques longueurs qui auraient pu être évitées selon moi.

Mise à part ce détail, ce roman est une belle découverte, la fin étant très appréciable puisqu’elle change de ce qu’on a l’habitude de lire.

 

2 réflexions sur “[Roman] Les morts ne pleurent pas de Eve Ruby Lenn

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s