Chronique: Le Dernier Magicien de Lisa Maxwell

Le dernier magicien

Tome 1 : L’arc Arcana
Auteure : Lisa Maxwell
Editions : Casterman
Date : Septembre 2018

20190729_145207[1].jpg

Résumé :

Stoppe le magicien. Vole le Livre. Sauve le futur.

De nos jours à New York : les magiciens vivent terrés dans Manhattan, qu’ils ne peuvent quitter sous peine de mort. Esta, une magicienne à l’affinité hors-norme, a le don de voyager à travers les époques et de figer le temps. Elle seule peut se rendre en 1902. Là où tout a commencé. Là où le Magicien s’est jeté du haut du pont de Brooklyn avec l’Ars Arcana, le Livre Ancien contenant tous les secrets, condamnant la magie à des lendemains sans espoir…

Mon avis

En voilà un qui traînait dans ma pile de livre à lire depuis presque un an. J’avais repoussé sa lecture ayant d’autres choses à lire avant mais je me demande maintenant pourquoi je ne l’ai pas lu plus tôt car en tout point, c’est une belle découverte.

On suit Esta, une orpheline qui a le don de contrôler le temps, c’est également une voleuse hors pair. Ces deux qualités poussent son père adoptif à lui demander de voyager dans le temps pour retrouver un ouvrage magique sur lequel repose l’avenir des Mages. En effet, il permet entre autre de détruire la Barrière Magique qui entoure Manhattan, empêchant ainsi les magiciens d’en sortir et menant quiconque tenterait de la traverser vers la mort.

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire mais je pense que c’était plus de ma faute que celui du roman puisqu’on entre assez vite dans l’action et qu’on découvre tous les enjeux de la recherche du livre dès le début. La mise en place des événements et le changement d’époque se fait rapidement pour entrer dans le vif du sujet. On passe tout de même avant ça sur un événement marquant tout en tension : l’attaque par balle de son ami par des malfrats, ce qui la poussera à faire de son mieux pour retourner à son époque pour le sauver.

« Les gens font toutes sortes de choses quand ils se laissent guider par leurs craintes »

Pendant une bonne partie du livre, Esta tente de se rapprocher du Magicien en passant par la bande de Dolph, une sorte de mafieux des quartiers sombres de Manhattan. Les 150 dernières pages s’accélèrent énormément, nous tenant en haleine et cumulant les retournements de situations et révélations surprenantes et très bien écrites. La fin est géniale et je ne m’y attendais pas du tout, de quoi promettre du bon pour le prochain tome.

Les 650 pages contiennent quelques longueurs mais l’intrigue est dense, les événements sont nombreux et forts et s’enchaînent bien. Emotions fortes, danger, trahisons et complots sont au rendez-vous. L’intrigue, tout comme les personnages m’ont fait penser à Six Of Crows que j’avais adoré. On y retrouve le même principe de mission pour faire un casse aussi important que dangereux. Les personnages ont toutes de fortes personnalités et dégagent quelque chose de fort qui nous intrigue et nous pousse à vouloir en apprendre plus sur eux. Ils sont également très attachants, bien développés et nuancés. La bande de voyou est entièrement constituée de mages possédant tous leur propre aptitude mais également leurs propre secrets et motivations qu’on découvre au fur et à mesure et les rendent plus humains, d’autant plus quand on découvre les sentiments qui les animent, aussi bien l’amour que la haine.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s