[Critique] Crawl

Crawl

Réalisateur : Alexandre Aja
Date : 2019

Crawl-Banniere-800x445.png

Synopsis :

Quand un violent ouragan s’abat sur sa ville natale de Floride, Hayley ignore les ordres d’évacuation pour partir à la recherche de son père porté disparu. Elle le retrouve grièvement blessé dans le sous-sol de la maison familiale et réalise qu’ils sont tous les deux menacés par une inondation progressant à une vitesse inquiétante. Alors que s’enclenche une course contre la montre pour fuir l’ouragan en marche, Haley et son père comprennent que l’inondation est loin d’être la plus terrifiante des menaces qui les attend…

Mon avis :

Catastrophe naturelle et attaque animale, après Pirhanna 3D, Alexandre Aja s’attaque aux alligators avec Crawl sorti en juillet 2019. Bien que le thème soit vu et revu, le réalisateur tente de le remettre au goût du jour en s’inspirant en partie de Les dents de la mer de Spielberg.

Le réalisateur use d’un scénario simple mais qui n’en est pas moins efficace. On suit d’abord la jeune héroine lors d’une compétition de natation qu’elle loupe une fois encore, stoïque, se rappelant probablement la personne qui l’a dégouté de ce sport : son père. C’est en voulant le sauver de l’ouragan qu’elle se trouve piégé avec lui dans sa maison peu à peu prise par les inondations, amenant quant à elles les prédateurs.

expanse-copie-copie-copie-1.jpg

La plus grande partie prend place dans un huis clos créée par les sous sols de la maison, labyrinthiques. Le réalisateur joue avec l’espace, entravant les issus, barrant le passage par des tuyaux et n’offrant que de petites ouvertures vers l’extérieur qui participent grandement à la montée des eaux dans le lieu, faisant augmenter la tension. A cela s’ajoutent de très bons effets spéciaux rendant les créatures vraiment crédibles et inquiétantes, ce qui change de bien des films du genre. Cette mise en scène permet de nous tenir en haleine pendant tout le long du film en évitant l’ennui que pourrait engendrer un huis clos dans un lieu assez vide finalement.

Le hic, c’est que le réalisateur aurait pu éviter certaines incohérences telles que le fait que l’héroine se fasse mordre mais n’ait pas l’air pour autant dérangée ni physiquement ni mentalement par le fait de nager quelques mètres en apnée dans une eau qui grouille de crocodiles. De plus, de nombreux éléments sont mis en place mais sous-exploités. Il aurait été appréciable qu’on joue d’autant plus avec l’espace et la lumière, que cette dynamo rallumée frénétiquement par Haley ne soit pas qu’une traduction de son angoisse mais qu’elle permette aussi de créer des fluctuations de lumières dans cet espace déjà oppressant afin d’ajouter encore plus de sensations. La relation père-fille conflictuelle est également à mon sens sous exploitée et aurait méritée d’être d’avantage creusée pour ressentir plus d’empathie pour ces personnages et notamment pour cette jeune femme qui se sacrifie pour ce père qui l’a blessée. C’était pourtant bien partie avec ces nombreux signes annonciateurs du danger déposés ça et là dans les décors – barrières en forme de dents de croco, fanion à la piscine formant également une mâchoire etc – qui disparaissent malheureusement trop vite.

Crawl avait de bonnes choses à proposer mais ne va malheureusement pas au bout de ses idées. Le film permet de passer un bon moment mais est finalement assez oubliable.

crawl-photo-1084764-large

NB : Si vous voulez passer un excellent moment avec un film du même réal, regardez Horns !

14031

6 réflexions sur “[Critique] Crawl

  1. Damien Lebourgeois dit :

    Grand fan d’Aja devant l’éternel, le film m’a assez déçu, voir meme assoupi. La mise en tension était prometteuse, mais les incohérences s’enchaînent, surtout lors du twist final. Reste que Aja sait réaliser un film, alors vivement son prochain film. Bonne article sur le sujet 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s