[Chronique] Moitiés d’âme

Moitiés d’âme

Auteur : Anthelme Hochecorne
Date : 2019
Genre : Fantasy

Moities-d-Ame

Résumé :

La mägerie n’obéit qu’à un seul principe : elle ne peut s’exercer qu’à deux. Liutgarde le sait. Elle a pourtant fui Ortaire, l’époux qui lui avait été imposé, renonçant ainsi à son pouvoir. Exilée au nord des terres, elle serait morte sans l’aide des caravaniers et de Rollon, un mäge à l’esprit torturé. Épris l’un de l’autre, Liutgarde et Rollon se déplacent en roulottes avec leur communauté dans l’hostile forêt de la Sylverëe, ancien royaume des Faëes de l’Hiver. Mais l’équilibre de cette vie en cavale va complètement basculer, les obligeant l’un et l’autre à régler les dettes de leurs vies antérieures. Car dans ce monde tout se sait et tout se paie un jour. Leur pouvoir et leur amour suffiront-ils à les protéger ?

Mon avis :

Moitiés d’âme fait partie des sélectionnés pour le Prix Littéraire de l’Imaginaire et est sans aucun doute celui qui m’intriguait le plus. Après m’être plongée dedans, je peux confirmer que c’est un coup de cœur et qu’il fera à coup sûr parti de mes 5 finalistes. Je vous invite donc à rejoindre cet univers sombre et hivernal, parfait pour la saison.

Tout d’abord, je l’ai lu en ebook mais j’avoue que je préférerais posséder le livre en physique. Je finirais probablement par me le procurer car il faut dire que c’est un très bel objet, produit d’un bon travail d’édition. La couverture et la reliure sont juste magnifiques. En plus, Moitiés d’âme ne sera que le premier tome d’une tétralogie, j’aimerais donc beaucoup tous les avoir.

J’ai été particulièrement convaincue par l’écriture concise et percutante de l’auteur qui m’a tout de suite embarqué dans l’univers de ses personnages caravaniers combattant l’hiver. Les scènes sont bien détaillées mais l’auteur n’en fait pas trop. Ce sont les personnages qui sont finalement le moins décrit, laissant une grande part d’imagination au lecteur, ce que j’ai trouvé plutôt chouette. D’habitude j’avoue que j’apprécie être guidée mais là, le reste est tellement prenant que ça ne m’a pas  dérangée, au contraire !

Ce qui me faisait peur dans le résumé, c’est la notion de romance. Comme d’habitude, j’avais peur qu’elle prenne trop de place et que la fantasy ne soit qu’un prétexte ou un simple « décor » à celle-ci. En effet, on comprend que Liutgarde a fuit son mari à qui elle a été forcée de se marier et a été secouru par Rollon avec qui elle partage désormais sa vie. Cependant, la romance est vite mise de côté ou du moins, à aucun moment elle n’est mièvre. Certes, l’auteur en parle à différents moments mais c’est principalement pour développer les personnages et leurs motivations. Ainsi, un triangle amoureux dangereux entre Liutgarde, Rollon et une Faëe est mis en place, mettant en péril l’héroine. Cette Faëe a un côté très intriguant et parvient à manipuler Liutgarde et surtout son amant en les faisant rentrer dans son jeu. La relation des deux héros se pare d’amour/haine. Bien qu’ils s’expriment assez peu, ils sont prêts à se venir en aide. Les personnages dans leur globalité sont en tous cas très bien construits, très complet.

L’univers est réellement captivant, bien que parfois un peu lent et que le plus gros de l’action arrive dans les 200/250 dernières pages (sur 750). Mais cela ne m’a étonnamment pas dérangé tant les personnages sont intéressant et que l’auteur évite le manichéisme et joue avec un univers sombre et très complet.

2 réflexions sur “[Chronique] Moitiés d’âme

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s