[Critique] The Witcher – Saison 1

Bonjour à tous,

Non, ce blog n’est pas mort, certes je n’ai pas publié depuis le 3 décembre mais je n’avais absolument pas de temps pour écrire. J’espère que vous avez tous passé un très bon Noël !

The witcher

De : Lauren Schmidt
Avec : Henry Cavill, Freya Allan, Anya Chalotra
Date: Décembre 2019
Série Netflix

poster-the-witcher

Synopsis:

Le sorceleur Geralt, un chasseur de monstres mutant, se bat pour trouver sa place dans un monde où les humains se révèlent souvent plus vicieux que les bêtes.

Mon avis :

         Après une excellente adaptation en jeux et en BD, la série littéraire médiéval fantasy The Witcher jouit désormais d’une adaptation en série Netflix. Très attendue par les fan de la licence dont je fais bien entendu partie, elle a beaucoup fait parlé d’elle et a fait débat, notamment lors de l’annonce du casting.

 J’avoue avoir en premier lieu été déçue du choix d’Henry Cavill, que l’on connaît très bien pour son physique de bellâtre bodybuildé comme on le retrouve dans le rôle de Superman. Les premiers teasers ne m’ont pas plus convaincue, et c’était le cas pour tout le reste du casting. Après avoir visionné la première saison, je peux maintenant confirmer que le casting passe plutôt bien, hormis pour Triss qui ne correspond pas du tout au personnage et qui devient soudainement un personnage secondaire et insipide. Henry Cavill, fan des jeux, bien qu’il fasse trop bellâtre et pas assez bourru pour un Geralt tel qu’on le connaît, fait de son mieux pour coller le plus possible au rôle du Boucher de Blaviken, et c’est tout de même assez convaincant. L’acteur le mieux casté à mon goût est Joey Batey qui correspond à mon sens très bien au rôle de Jaskier, le compagnon bouffon de Geralt.

the-witcher

La saison 1 reprends les événements des tomes 1 et 2 de la série littéraire : Le dernier vœu et L’épée de la providence. J’ai beaucoup aimé retrouver l’histoire des parents de Ciri, le chevalier Hérisson et la princesse Pavetta, que j’avais adoré dans les livres et qui est bien retranscrite, tout comme la scène du Dernier vœu, liant Geralt et Yennefer. On retrouve aisément l’ambiance des jeux également mais les épisodes sont assez inégaux dans leur qualité. Là où certaines scènes sont très bien réalisées, notamment celles contenant de la chorégraphie martiale de combat à l’épée très réussis et aériens, d’autres font très cheap, surtout pour une série avec ce budget. Je pense notamment aux lentilles de Geralt qui font extrêmement fausses ou aux FX qui font parfois défauts à des scènes qui devraient pourtant être marquantes. La série se pare également de très beaux décors naturels, mais dès que ceux-ci sont travaillés par ordinateur, ils manquent cruellement de détails et de richesse, plutôt dommage.

yennefer-witcher-serie-tv-jeux-video.jpg

La saison a clairement pour but de présenter les personnages et de permettre aux spectateurs de s’assimiler à l’un d’eux. Nous avons alors trois points de vues : celui de Geralt, le personnage principal, mais aussi ceux de Yennefer et de Ciri. La série a le gros avantage de mettre en valeur ces personnages féminins qui sont effectivement très importants. On nous offre ainsi le passé de Yennefer dont on parle peu dans les autres œuvres The Witcher. Un gros plus puisqu’on a ainsi beaucoup plus d’empathie pour la sorcière, son personnage étant plus développé et ayant eu une vie assez tragique. Le personnage de Ciri, a contrario, aurait mérité de ne pas simplement être placée en victime fuyant et cherchant Geralt et aurait mérité plus de développement dès cette première saison.

the-witcher-extrait

Nous avons 3 timelines différentes liées à ces trois personnages. La narration semble parfois décousue et peut dérouter le spectateur. C’est d’autant plus le cas que certains éléments importants ne sont que survolés. Les amateurs des livres et des jeux reconnaissent donc aisément les noms de la ville Kaer Moren, du sorceleur Vesemir ou les allusions à l’entrainement des sorceleurs. Or, un spectateur qui ne connait pas la licence peut être facilement décontenancé par ces éléments lancés sans être développés.

The witcher est une série tout à fait agréable à regarder malgré ses défauts et son côté parfois « trop propre » qui aurait mérité d’être plus crue, plus violente. Cependant, elle dispose d’une très bonne BO, d’un bon jeu d’acteur et la série est globalement assez fidèle aux œuvres. Les amateurs de The Witcher seront d’ailleurs ravis de retrouver un bestiaire aussi fourni que dans les jeux et les livres.

10 réflexions sur “[Critique] The Witcher – Saison 1

  1. Je te rejoins sur cette idée que c’est une série inégale. J’ai adoré les épisodes 3, 4 et 5 et détesté le 7. Là, je suis rendu à l’épisode final. Je n’ai pas lu « The Witcher » mais ça reste une série très sympa. Il y a de l’humour, les séquences d’actions sont chouettes. Henry Cavill est charismatique. J’avais des craintes moi aussi mais il assure. J’aime bien l’actrice qui joue Ciri. Je ferais mon retour sur cette série début janvier. Passe de belles fêtes Amandine 😊

    Aimé par 1 personne

  2. Damien Lebourgeois

    Bien que perplexe sur bien des aspects, j’ai tout de meme ete seduit par plusieurs choix de cette adaptation. Néanmoins, le coté souvent maladroit de la realisation de la showrunneuse peuvent faire prejudice a cette serie. Il reste pourtant, me concernant, l’envie d’en voir la suite. Et vu le pari de mettre en scene un tel ouvrage, ce n’est pas si mal. La mauvaise gestion de la temporalité devrait se resoudre d’elle-meme car que les personnages se rejoignent pour la 2nde saison. Bon article en tout cas.

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai commencé hier, épisodes 1 & 2. Je ne suis pas vraiment emballé. Je suis totalement vierge en matière de Witcher, je prends donc tout en néophyte. A part les noms compliqués des monstres, ce n’est pas trop difficile à comprendre, bien moins complexe que Game of Thrones. Par contre, un peu plus kitsch quand même. On sent que la cinématique jeu vidéo domine. Mais ce n’est pas le plus désagréable. Je trouve les personnages très mal servis, par des dialogues insipides, des caractérisations creuses. Seul le Witcher intrigue, sans doute par son côté ténébreux, et encore, cela n’est pas très appuyé, il devient trop vite sympathique. Je n’ai pour l’instant pas compris quel est son but et son origine « mutante ». La sorcière et Ciri, aucun intérêt pour l’instant : d’un côté un remake de Harry Potter, de l’autre un arc de Game of Thrones. Bof. J’espère que tout ça va s’arranger.
    Merci pour ton avis de connaisseuse qui ne dévoile rien, ce qui me permettra d’aller plus loin.
    Bonne année.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s